[Linux-bruxelles] fisconet

philippe-dehenau philippe-dehenau at skynet.be
Lun 9 Avr 23:31:49 CEST 2018


bonsoir,
voici la réponse de jc marcour à une question parlementaire;
il faut réfléchir à des arguments percutants qui contre cet état 
d'esprit qui est bien présent dans l'appel d'offre du fédic pour la 
nouvelle mouture d’accès aux documents des finances.

http://www.parlement-wallon.be/pwpages?p=interp-questions-voir&type=28&id_doc=50529

Réponse du 22/10/2013
de MARCOURT Jean-Claude
……..
Néanmoins, le Ministre des Technologies nouvelles souhaite rappeler que 
les logiciels libres peuvent offrir moins de solutions de maintenance, 
de logistique et de suivi que les logiciels propriétaires existants.

Ces solutions proposées par les logiciels propriétaires sont la raison 
pour laquelle les coûts sont plus élevés, et le seul prix ne peut être 
un critère prépondérant dans le choix d’un logiciel. Sa maintenance et 
la garantie d’avoir un contact dans le temps avec un développeur, les 
services de help desk, peuvent faire passer, dans des applications 
stratégiques, le critère prix au second rang. Toutefois, à service égal, 
il n’y a pas de raison de considérer le logiciel libre.
Sans notamment les garanties de maintenance, les services administratifs 
peuvent rarement utiliser des logiciels libres.

En effet, le codage de logiciel libre est laissé à la communauté qui 
peut soit en transformer les principes, soit en abandonner les mises à 
jour par désintérêt. Comme le signale Monsieur le Député, le logiciel 
libre est un logiciel libre de droit pour lequel il est loisible de le 
faire évoluer si l'honorable membre en a la capacité, voire la volonté. 
Un service public, par exemple, ne doit pas dépendre, pour la résolution 
d’une panne, de la bonne volonté d’une communauté de développeurs virtuels !

-- 
--------------------------------------------
La banque éthique pour le future :
NewB :  www.newb.coop ou www.jeprendspart.be
---------------------------------------------



Plus d'informations sur la liste de diffusion Linux-bruxelles