[Linux-bruxelles] En attendant que l'on ne nous envoie que des ODF/DejaVu ... ?

Serge Smeesters serge at facegnu.org
Mar 27 Oct 15:26:02 CET 2015


Bonjour à tous,


Que faire donc en attendant ce jour béni où tous nos correspondants,
professeurs, institutions, etc. ne nous enverrons que des fichiers au doux
format ODF avec les belles polices libres DejaVu ?

En effet, ils sont encore nombreux, ces inconscients, ces insouciants, ces
impudents, ces indécents, ces impertinents ou garnements, à nous envoyer des
fichiers aux derniers formats issus des dernières versions des logiciels
privateurs (et d'utilisation payante) de Microsoft, avec les dernières polices
de caractères du même Microsoft (non libre de diffusion).

Bien entendu, il y a là autant d'invitation, d'incitation, (d'obligation ?) à
faire nous-même l'acquisition de ces mêmes logiciels. Notons au passage que pour
installer et utiliser Microsoft Office, il faut d'abord avoir payer et utiliser
leur système d'exploitation Windows, ou encore d'utiliser une très coûteuse (y
compris en terme de liberté d'action) machine d'Apple. Car en effet, il n'y a
pas, par exemple, de Microsoft Office pour systèmes GNU/Linux :(

Nous devons continuer à dénoncer cela !

À chaque fois, informons notre correspondant du problème et de l'injustice que
nous vivons.
À chaque fois, gentiment et de manière constructive (indéniablement), proposons
à notre correspondant d'installer lui-même librement et "gratuitement", quelque
soit le système d'exploitation qu'il utilise, la suite bureautique LibreOffice.
À défaut, demandons leur d'enregistrer sous un format plus ancien, (« .doc »).
Ou encore, de nous l'envoyer au format PDF (si nous ne devons pas pouvoir le
modifier).

Mais en attendant, que pouvons-nous faire pour ne pas nous exclure d'une
activité sociale ou professionnelle déjà tellement précaire ?

Là où je travail et où nous proposons aux 30 travailleurs de démarrer chacun des
15 postes de travail sous GNU/Linux (actuellement Mint MATE 17.2 ; plutôt que
Windows), j'ai pris l'habitude d'installer :

- la dernière version de LibreOffice 5.0.2.2 (via ppa) ;
- ttf-mscorefonts-installer (à contre cœur) ;
- fonts-crosextra-carlito et fonts-crosextra-caladea 

Dans LibreOffice, j'active la substitution de police,
(menu Outils → Options → Polices)
Calibri → Carlito
et
Cambria → Caladea


Avant d'imprimer, nous passons en revue le document pour vérifier la
distribution en pages.
Si nécessaire, nous supprimons des paragraphes vides en fin de page et insérons
de sauts de page [Ctrl] + [Enter]
S'il y a vraiment "trop de texte" pour certains page, nous réduisons légèrement
les marges de gauche et droite.

Il devient ainsi extrêmement rare que des documents au format .docx pose de gros
problèmes d'impression.

Néanmoins, il serait malheureusement illusoire d'imaginer pourvoir se passer
totalement de Microsoft Office (version récente). Il y aura toujours, sur 100 ou
sur 1000 documents, un ou deux document au-sein duquel sera utilisé une
particularité de Microsoft Office (version récente) encore non-supporté par la
dernière version disponible de LibreOffice. C'est une question de qui court
après qui...
Nous avons donc encore un Windows sous la main avec Microsoft Office en version
suffisamment récente.


Bien à vous,
Serge Smeesters
http://www.gnucomputer.be/



Plus d'informations sur la liste de diffusion Linux-bruxelles