[Linux-bruxelles] excuses et anecdotes

arnoldy marc marc_arnoldy at yahoo.fr
Jeu 27 Fév 00:22:27 CET 2014


J'ajoute une anecdote et cela me calmera : )

Je travaille dans une grosse structure et dans une envirronnement logiciel privatif avec amour.
Mon ordi perd sa connexion réseau simultanément à une panne réseau. Le gestionnaire de périphériques indique "carte réseau désactivée".
Passage au help desk et:
- solution 1 renvoi du portable chez D...l si toujours sous garantie???
- solution 2 restaging nouvelle installation complète.
- solution 3 Une personne de bonne volonté a apparemment trouvé une solution et m'a rendu mon pc dix jours plus tard mais sans accès au réseau.
Sur les postes du service informatique ça marche mais sur mon plateau rien, nada.
Alors là, le spécialiste réseau me dit que il n'y a pas de réseaux sur le plateau, entourré de pc connectés en filaire avec des connexions de 1Giga.
Jusque là je le croyais compétent. Excusez moi, c'est ma position de base, c'est de coroire que les gens sont compétents jusqu'a preuve du contraire.

Je pencherais pour une erreur de config DNS qui fait que cela fonctinne d'un côté et pas de l'autre, mais bon chuis pas informaticien/tech réseau...

Et une bonne journée à tous,

Marc A
--------------------------------------------
En date de : Mer 26.2.14, Manuel Schulte <manuel.schulte at gmail.com> a écrit :

 Objet: Re: [Linux-bruxelles] excuses
 À: "BxLug - Mailing-list" <linux-bruxelles at lists.bxlug.be>, dstc at skynet.be
 Date: Mercredi 26 février 2014, 23h00
 
 Allons
 Philippe, ne désespère pas.
 
 Je ne pense pas que Nicolas pensait à mal, ni
 souhaitait t'acculer au suicide, fut-il honorable et
 rituel.
 
 Il ne souhaite certainement pas non plus te voir
 abandonner les logiciels open-source, ni te voir rejoindre
 le troupeau des ignorants (= ceux qui ne savent pas) ou des
 imbéciles (= qui ne veulent pas savoir).
 
 
 Il a seulement exprimé avec verve une certaine
 frustration face à l'ampleur d'une tâche qui
 requiert énormément d'efforts (faute de moyens) pour
 un résultat jusqu'ici minime (face à l'inertie
 tant des gens, dont nous faisons partie, des politiciens et
 des immenses moyens des lobbies de l'industrie du
 logiciel closed-source).
 
 
 Je ne suis pas prêt à me lancer dans une croisade du
 pacte.be car je n'ai ni le
 temps, ni les ressources, ni l'envie de me lancer dans
 ce genre de croisade.
 Cela ne veut pas dire qu'il ne faut rien faire,
 mais comme le dit Serge, il faut alors se donner des
 objectifs précis, se compter et se coordonner aussi
 efficacement que possible.
 
 Je maintiens cependant qu'entamer un bras de fer
 avec le Fedict relève de la lutte du pot de terre contre le
 pot de fer... mais qui sait.
 
 Allez pour te faire rire et aussi pour te faire
 entrevoir l'ampleur de la tâche, une petite anecdote du
 boulot aujourd'hui:
 
 Je circulais très affairé dans les couloirs de
 BNPP-IP à Bruxelles, où j'officie comme développeur.
 Je revenais du desk d'un collègue car nous
 investiguions un soucis de performance sur une base de
 donnée dans un de nos environnements de test. A la veille
 d'une release et en pleine batteries de tests, cela la
 foutait mal.
 
 Voilà que chemin faisant je croise un autre collègue
 qui m'apostrophe et qui relève mon air sérieux,
 travailleur et "productif"... ce à quoi je rigole
 en lui répondant: "Normal, le proxy est en rideau, on
 a à nouveau plus accès à Internet, on est bien obligés
 de bosser!"
 
 
 Je ne citerai pas la marque du proxy en question, mais
 il est payant, très cher et pas du tout open-source (pour
 le coup il n'était d'ailleurs pas du tout open tout
 court).
 Là dessus mon collègue, qui a participé à la mise
 en place du bidule, me répond: "Bah ils ont sûrement
 encore oublié de renouveler la licence, du coup le brol
 bloque tout..."
 
 
 Je lui dis alors: "Aaaah làlà, s'ils
 utilisaient Squid, ils auraient au moins un aussi bon
 produit et pour pas un balle!"
 Il me répond alors: "Ah mais il n'en est pas
 question, l'open-source est en contradiction totale avec
 la politique du "Groupe"; pour qu'un produit
 puisse être utilisé, il faut qu'il soit fourni bien
 cher par un prestataire de service contre lequel on peut se
 retourner en cas de problème et qui offre un SLA (Service
 Level Agreement)..."
 
 Il ajoute qu'il a un jour tenté de proposer
 l'utilisation d'un logiciel open source pour une
 application particulière et qu'on l'a envoyer
 paître...
 
 Que veux-tu répondre à cela... moi sur le moment je
 n'ai pu que soupirer en levant les yeux au ciel...
 
 
 Allez A++
 Manu
 
 Le 25 février 2014
 23:30, dstc <dstc at skynet.be>
 a écrit :
 
 
   
 
     
   
   
     
     Bonsoir
     je n'ai pas eu de
 réaction à ma
       proposition de relancer le pacte en trois points et
 d'écrire au
       premier ministre et au secrétaire d'état. En
 fait j'en ai eu une
       de
       réaction , de nicolas, qui m'a vertement remis à
 ma place et qui
       n'a pas le temps de me renseigner où je pourrais
 trouver une
       version
       en flamand.
     Je vous prie
 d'accepter mes excuses
       pour vous avoir importuné avec ce petit problème
 certainement sans
       importance pour le logiciel libre.
     Seul je ne peux rien, il
 ne me reste
       plus qu'a me suicider : acheter une licence
 microsoft, charger
       adobe reader, et suivre le troupeau de mouton,
 jusqu'au jour où on
       se fera égorger.
     Adieu.
     philippe
     
 
     
     
     
     
   
 
 
 _______________________________________________
 
 Linux-bruxelles mailing list
 
 Linux-bruxelles at lists.bxlug.be
 
 https://listes.domainepublic.net/listinfo/linux-bruxelles
 
 
 
 
 
 -----La pièce jointe associée suit-----
 
 _______________________________________________
 Linux-bruxelles mailing list
 Linux-bruxelles at lists.bxlug.be
 https://listes.domainepublic.net/listinfo/linux-bruxelles
 



Plus d'informations sur la liste de diffusion Linux-bruxelles